Sécurité alimentaire réaffirmée des OGM

04/12/2013

Concernant les cultures et l’alimentation OGM, la question d’un député a donné au Ministre chargé de l’Agriculture l’opportunité de résumer la situation. Voici quelques extraits (les gras ont été ajoutés).

« Les moratoires pris par le Gouvernement français sur la culture d'OGM s'appuyaient notamment sur un risque possible pour l'environnement. Or l'importation d'OGM non cultivés sur le territoire communautaire ne présente pas de risque pour l'environnement français. »

« […] ni l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation de l'environnement et du travail (Anses) ni l'AESA [Agence européenne de sécurité alimentaire] n'ont mis en évidence l'existence potentielle d'un danger pour la santé des animaux de rente ou des hommes pour les OGM actuellement autorisés. »

« Une interdiction des OGM dans les aliments pour animaux destinés aux élevages français […] conduirait donc à pénaliser la compétitivité de la filière française de l'élevage, sans offrir de garanties supplémentaires au consommateur. »

Concernant les moratoires sur la culture d’OGM, il faut rappeler que le Conseil d’Etat a annulé le 1er août 2013 l’interdiction de cultiver en France le maïs transgénique MON810. L’interdiction par le gouvernement de cultiver ce maïs avait déjà été suspendue en 2011 par la justice pour absence de fondement juridique.

Il convient aussi de lire la réponse complète en cliquant ici.

 

Sources

Question écrite n°35362 et réponse, publiées aux JO des 6/8/2013 et 3/12/2013.

Conseil d’état, arrêté sur les OGM du 1er août 2013.