12 ans de culture de maïs résistant aux insectes en Espagne, sans effets notables sur l’environnement

30/12/2010

Entre 1998 et 2003 les surfaces de maïs Bt (résistant aux insectes : pyrale et sésamie) cultivées en Espagne étaient d’environ 20 000 hectares par an. A partir de 2004, les surfaces ont augmenté pour atteindre 70-80 000 hectares ces dernières années. Compte-tenu de la répartition des insectes ravageurs dans le pays, il est probable que les surfaces restent stables.

Des plans de suivi (aussi appelé biovigilance en France) ont été exigés par la législation espagnole afin  d’évaluer au cas par cas certains impacts sur l’environnement. Ces exigences ont été reprises ensuite dans la Directive Européenne 2001/18/CE.

Phytoma publie un rapport scientifique par les équipes de recherche (Université de Lleida, Centre de recherches biologiques CSIC) qui se sont vues confier par l’administration espagnole diverses études sur :

  • L’apparition éventuelle d’insectes résistants : A ce jour, « aucun changement significatif n’a été observé au cours du temps (…) », indiquent les auteurs.

  • Les stratégies de gestion ou de retard d’apparition de la résistance : les résultats « valident l’utilisation des refuges non Bt comme stratégie de prévention de développement  de la résistance ».

  • Effets adverses sur les insectes non cibles (araignées, dermaptères, staphylins, coccinelles, carabes etc.) : « Aucun effet négatif n’a été détecté sur l’abondance, la richesse et la diversité des arthropodes [insectes] présents dans des parcelles de maïs Bt (…) ; ceci suggère que le maïs Bt est compatible avec la lutte biologique par conservation. »

Voici donc une série de confirmations sur la possibilité de cultiver les variétés de maïs Bt pour améliorer le rendement et produire du grain de qualité, tout en retardant l’apparition d’insectes résistants et sans effets notables sur les insectes utiles !   


Source