Enfin du concret ! Les Capucins de Trèbes ont constaté les résultats de leurs projets au Burkina Faso

30/11/2009

a Confrérie des Capucins, une association caritative de Trèbes-les-Capucins (Aude), s’est rendue au Burkina Faso dans le village de Zabga. La Confrérie a consacré beaucoup de temps à cette région depuis plusieurs années avec six missions effectuées tant dans le domaine de l'éducation, de la santé que celui de l'agriculture. A l’occasion de ce voyage, les Capucins ont participé à l'inauguration officielle de trois forages d'eau potable. Ce grand chantier achevé en début d'été a été financé par la Fondation Monsanto et la Confrérie.

« Il est nécessaire de se rendre compte du travail accompli, et par les villageois, très impliqués, et par les Capucins, présents chaque année pour les aider à gérer ces nouveaux aménagements. » indique Anne-Laure Petit, qui était du voyage.

A Zabga, tout est très organisé sous la houlette du chef de village. Récemment, avec l’arrivée des nouveaux équipements, une responsable de la distribution de l’eau a été nommée. C’est Pascaline qui est chargée de cette importante mission : « Grâce à la construction des pompes, les femmes ne sont plus obligées de marcher autant et aussi loin avec leurs lourdes charges, car ce sont les femmes, souvent accompagnées de leurs enfants qui viennent tirer l’eau ». Grâce aux panneaux solaires, les pompes remontent de l’eau potable, filtrée naturellement.

                              

Quand ils ne sont pas aux champs, les enfants sont à l’école. Sur un financement de la Fondation Monsanto (Monsanto Fund), une nouvelle classe d’école primaire a été construite, permettant à quelque 75 enfants d’apprendre dans de meilleures conditions. « Aujourd’hui, l’école compte 266 élèves et je suis fier de pouvoir compter parmi eux environ 130 filles » indique Sibiri, le Directeur de l’école.

Le parrainage mis en place par Sibiri et la Confrérie des Capucins remonte à 2004. Mais cette année, avec le nombre d’élève qui augmente, des parrainages manquent encore pour que tous les enfants puissent continuer dans l’enseignement secondaire : il faudrait trouver une trentaine de parrains supplémentaires !

                               

Avec l’aide des Capucins, un dispensaire a également été ouvert et les prochaines étapes seront l’ouverture d’une salle d’accouchement et d’un dépôt pharmaceutique. D’après Moktar, l’infirmier de Zabga, « la salle destinée aux accouchements est inutilisable pour le moment et de toute façon il faut d’abord construire un logement pour la future accoucheuse, sans quoi celle-ci ne viendra pas s’installer ici».

Ce ne sont pas les projets qui manquent pour les villageois de Zabga et leurs amis de Trèbes-les-Capucins !



Voir également notre précédente information sur le sujet :  http://www.monsanto.fr/actualites/2009/detail_actualite25.asp

Pour plus d’informations sur la Fondation Monsanto, vous pouvez consulter :
http://www.monsanto.fr/engagements/monsanto_fund.asp