L’amélioration génétique des cultures augmente la biodiversité

25/05/2010

Une étude récente menée au Centre de Ressources Génétiques de l’Université de Wageningen aux Pays-Bas a déterminé que, à partir des années 60 et 70, les généticiens et sélectionneurs ont créé de nouvelles variétés qui ont accru la diversité. Cela signifie que la base génétique utilisée s’est plutôt élargie.

Les auteurs signalent que « Aucune tendance générale vers une perte de diversité génétique régionale sous l’action des sélectionneurs dans le siècle écoulé n’a été observée dans cette méta-analyse ».

En résumé cette étude s’appuie sur 44 publications, c’est pourquoi on parle de méta-analyse, concernant 8 cultures essentielles, principalement le blé, mais aussi le maïs, l’orge, le soja, l’avoine, le pois, le riz, et le lin.

Cette tendance d’accroissement de la biodiversité faisait suite à une baisse de diversité dans les années 50.

La publication est accessible ici.

La référence complète est : M. van de Wouw, T. van Hintum, C. Kik, R. van Treuren, B. Visser. 2010. Genetic diversity trends in twentieth century crop cultivars: a meta-analysis. Theor Appl Genet (2010) 120: 1241-1252.