OGM et agriculture durable sont très compatibles

25/05/2011

Afin de répondre aux exigences de développement durable, la société hollandaise a des questions concernant la production agricole sur son sol, mais aussi dans les régions d’où elle importe des produits agro-alimentaires qui doivent apporter un certain nombre de garanties quant à la qualité de production.

Pour apporter une réponse sur les cultures OGM, treize chercheurs de l’Université de Wageningen au Pays-Bas ont planché sur une bibliographie de plus de 300 articles, rapports et publications scientifiques.     

Ils ont articulé leur travail autour des 3 P du concept de développement durable : Population, Planète et Profit. Cet acronyme 3P rappelle bien les facettes du développement agricole durable qui doit concilier une production alimentaire et non-alimentaire suffisante, préserver l’environnement et les ressources, et assurer des revenus aux paysans.

Les principaux critères utilisés ont été les suivants :

  • ‘Planète’ : efficience de la production agricole, préservation des sols et de l’eau, biodiversité, changement climatique.

  • ‘Profit’ : revenu de l’agriculteur, PNB, répartition de la richesse, risques financiers.

  • Population’ : conditions de travail, travail des enfants, droit rural, choix des techniques, aide aux communautés locales.    

Les auteurs se sont surtout penchés sur le coton, le maïs et le soja transgéniques. Ils concluent sans surprise qu’il n’est pas possible de donner une note unique de durabilité valable dans toutes les conditions agricoles. Néanmoins, quelques tendances sont dégagées :

  • « le maïs Bt et le coton Bt [résistantes aux insectes] contribuent généralement à une ‘Planète’ durable ».

  • Quand elles sont bien utilisées, « les cultures tolérantes à des herbicides peuvent contribuer à une production agricole durable ».

  • En ce qui concerne le ‘Profit’ et la ‘Population’, « la contribution des cultures OGM est très dépendante des systèmes institutionnels et légaux en place ». Les auteurs précisent que le droit des agriculteurs, la liberté de choix et l’accès aux infrastructures sont importants, ce qui est également vrai pour toutes les techniques agricoles.

Référence :

A.C.France et al. Sustainability of current GM crop cultivation: Review of people, planet, profit effects of agricultural production of GM crops, based on the cases of soybean, maize, and cotton. Report 386, Plant Research International, part of Wageningen UR, April 2011

Article du LEI Wageningen UR :  http://www.lei.wur.nl/UK/newsagenda/news/Genetically_modified_crops_can_be_sustainable.htm