La réglementation des OGM responsable du décès de milliers de personnes

20/08/2010

C’est ce que déclare avec force Ingo Potrykus, le président du Conseil humanitaire du riz doré (Golden Rice Humanitarian Board), dans le journal Nature du 29 juillet. « … nous avons perdu plus de deux ans pour obtenir la permission de tester le riz doré dans les champs et plus de quatre ans pour collecter les données nécessaires pour constituer un dossier réglementaire satisfaisant n’importe quelle autorité de biosécurité. Je tiens donc la réglementation pour responsable de la mort et de la cécité de milliers d’enfants et de jeunes mères. »   

Rappelons que le riz doré est un type de riz génétiquement modifié pour produire de la vitamine A. « Dans les rations normales de riz dont dépendent des populations pauvres, [ce riz] pourrait fournir suffisamment de vitamine A  pour réduire sensiblement les 6000 décès par jour dus à la carence en vitamine A, et sauver la vue de plusieurs centaines de milliers de personnes par an. » précise Potrykus. En effet, la carence en vitamine A est à l’origine de troubles graves chez les enfants et les personnes fragiles, en particulier de problèmes de cécité.   

Ce riz a été mis au point au laboratoire dès 1999 et sera probablement sur le marché en 2012, dans un projet rassemblant des partenaires publics et privés.


Références