Les cultures OGM dans le monde ont permis d’économiser une surface agricole de plus de 12 millions d’hectares

20/04/2011

Ce n’est pas la première fois que PG Economics, basé en Grande-Bretagne, publie son évaluation de la contribution socio-économique des cultures OGM.

Le rapport intitulé « Cultures OGM : impacts socio-économiques et environnementaux 1996-2009 »  met à jour cette évaluation sur une période de 14 ans d’utilisation croissante de cultures OGM.

Graham Brookes et Peter Barfoot, les auteurs, consolident les résultats des années précédentes. On peut mettre an avant quelques points forts :

  • Les cultures biotechnologiques ont contribué à limiter de manière significative l’émission de gaz à effet de serre. En 2009, cela représentait l’équivalent de 17,7 millions de tonnes d’équivalent-CO2 non diffusées. Retirer 7,8 millions de voitures de la circulation aurait eu un effet similaire.

  • Beaucoup d’agriculteurs dans le monde ont le choix d’utiliser des produits chimiques de protection des plantes alternativement à des OGM. Sur la période 1996-2009, 393 000 tonnes de pesticides ont été économisés, ce qui représente environ  8,7% du volume global.

  • Les revenus supplémentaires pour les agriculteurs se sont élevés à $10,8 milliards en 2009 : $64,7 milliards cumulés sur la période de 14 ans de cultures OGM dans le monde. Le gain supplémentaire pour les agriculteurs en 2009 est de +4,1% ajouté à la valeur globale de la production des cultures concernées : maïs, coton, colza et soja.

  • Les revenus supplémentaires se sont répartis de manière équilibrée entre pays développés et en développement.

  • En l’absence de cultures OGM en 2009, la part de récolte manquante aurait demandé une surface supplémentaire de 12,3 millions d’hectares, ce qui représente 45% de la surface agricole utile française. C’est dans ce sens que les cultures OGM peuvent réduire l’emprise agricole excessive, en particulier vis-à-vis des zones à préserver riches en biodiversité.  


Références

PG Economics Ltd. Communiqué de presse du 13 avril 2011.

G. Brookes et P. Barfoot. Global impact of biotech crops, Environmental effects 1996-2009. GM crops 2:1, 1-16; January/February/March 2011.

G. Brookes et P.Barfoot. GM crops: global socio-economic and environmental impacts 1996-2009. PG Economics Ltd, Dorchester, UK. (Rapport complet en anglais)