L’association de bénévoles « Ecole Espoir Burkinabé » va booster son projet éducatif

19/10/2009

Dans le cadre de sa charte éthique (qui inclut un certain nombre de valeurs : intégrité, dialogue, transparence, partage, utilité, respect), Monsanto décerne tous les ans des prix à des projets concrets de l’entreprise illustrant particulièrement ces valeurs.

En 2009, le prix est revenu à une équipe de Monsanto qui a travaillé plusieurs années pour répondre à la demande d’agriculteurs burkinabés désireux de rendre la culture du coton plus profitable pour leurs exploitations, avec une sûreté de production accrue.

Suite à plusieurs années d’expérimentations menées sous la houlette de l’INERA ( www.inera.bf ), l’ Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles du Burkina Faso), les producteurs de coton burkinabés ont cultivés en 2008 128 000 hectares de coton résistant aux insectes (Bollgard II). L’INERA a déterminé que ce coton OGM apporte 35% de rendement en plus, et un remplacement des 6 traitements insecticides, par seulement 2 traitements.

                                     

Le prix de Monsanto est accompagné d’une dotation de $20 000 (ou environ €12 000) qui doit être remise à une association opérant dans le pays, c'est-à-dire au Burkina Faso.

Le 15 octobre 2009, Monsanto a remis officiellement le prix à Guy Laborie, président de l’association « Ecole Espoir Burkinabé », association de bénévoles à vocation humanitaire qui s’est donnée pour mission d’apporter de l’aide dans les domaines de l’éducation, de la santé et du social.

Le projet initial est la construction d‘une école maternelle de 3 classes dans un quartier défavorisé de Ouagadougou. Grâce à ce don, l’association réfléchit à une deuxième tranche pour son projet éducatif. Voir tous les détails sur : http://www.mattania.org/



L’association de bénévoles « Ecole Espoir Burkinabé » va booster son projet éducatif