Le mois de juin est la période ou la présence de piétin échaudage est détectée dans de nombreuses parcelles de céréales (blé et orge)

17/06/2009

Le mois de juin est la période ou la présence de piétin échaudage est détectée dans de nombreuses parcelles de céréales (blé et orge).

Le piétin échaudage est un champignon du sol qui contamine les racines. Il s’observe le plus souvent en précédent blé, mais on le rencontre également en blé assolé, sur orge ou triticale. Toutes les espèces ne présentent pas la même sensibilité : blé dur > blé tendre > orge > triticale > seigle. Il est fréquent d’observer des symptômes sur les andains de paille du précédent. En fin de cycle, il conduit à un échaudage des plantes atteintes.

Au niveau de la parcelle, la présence de piétin échaudage se présente sous la forme de foyers généralement assez étendus.

A maturité, les caractéristiques sont beaucoup plus faciles à observer pour confirmer la présence de la maladie.
- Les plantes présentent un échaudage complet de toute la plante avec ses talles, avec des épis blancs
- Racines : Nécroses noires parfois étendues à toute la racine.
- Le bas de tige est noir sous forme d’un manchon de 1 à 3 cm au dessus du plateau de tallage. L’intérieur est sain.
Lorsque le piétin échaudage est observé, le plus souvent, il est trop tard : il n’existe aucun traitement en végétation et les dégâts provoqués peuvent être importants.

Latitude® est le seul traitement homologué avec une action anti-piétin échaudage. Il s’agit d’une protection de semence dont la matière active est le silthiofam.

Latitude permet de recouvrir en moyenne 15 q/ha en cas d’infestation sévère. En 10 ans d’expérimentation sur plus de 400 essais, le gain moyen s’élève à 6 q/ha, quel que soit le niveau d’infestation et permet d’augmenter le poids spécifique du blé de 0,5 à 3 kg/Hl selon l’infestation de piétin échaudage, ce qui permet une meilleure valorisation de la récolte.