Semences françaises : menaces sur une balance commerciale excédentaire !

16/08/2011

Le 10 août, le Sénat a posté un nouveau rapport concernant la réindustrialisation des territoires français. Issu d’une mission parlementaire, il fait 17 propositions, dont les deux premières concernent la formation, la réconciliation de la nation avec la science et le progrès technique, ainsi que le besoin de plus de recherche et d’innovation.

C’est bien entendu transposable aux filières de l’agriculture et de l’agroalimentaire, qui n’était qu’un des secteurs industriels abordés par ce rapport très exhaustif. 

Concernant les semences et biotechnologies, on notera le témoignage d’un dirigeant d’une entreprise semencière qui rappelle la force et le dynamisme, malheureusement menacés, du secteur semencier français.

« […]la France, forte d'une excellente tradition semencière qui en fait aujourd'hui le premier pays exportateur de semences, avec une balance commerciale excédentaire de près de 500 millions d'euros, a déjà perdu et continue à perdre pied dans ce domaine. En effet, dans un environnement politico-médiatique soupçonneux, voire hostile à l'innovation, notre pays a pris un retard considérable dans l'introduction des biotechnologies qui constituent une rupture technologique forte pour l'amélioration des plantes. » résume-t-il.

Il ajoute que « Le refus systématique des plantes génétiquement modifiées, alors qu'elles peuvent apporter une solution certes partielle mais parfois décisive à certaines problématiques [fait] que de nombreux travaux autour de ces technologies nouvelles ont dû être délocalisés, entrainant dans le même temps une fuite de jeunes chercheurs […]. »

Enfin, il conclut sur l’urgence : « Il est grand temps qu'une véritable politique de l'innovation, par l'introduction des biotechnologies, soit mise en oeuvre si la France veut seulement maintenir son rang dans ce domaine stratégique dont l'impact est crucial sur toutes les chaînes avals de la production agricole, passant par l'agroalimentaire, l'énergie renouvelable et le consommateur final. »


Source

Rapport d'information du Sénat n°403 (2010-2011) de M. Alain CHATILLON, fait au nom de la mission commune d'information sur la désindustrialisation des territoires, déposé le 5 avril 2011, paru le 10 août 2011 et accessible ici.