Le Brésil développe des haricots résistants à des virus

14/10/2011

Les brésiliens sont de grands consommateurs de haricots. Ils en produisent 3,5 millions de tonnes mais sont souvent obligés d’en importer encore plus d’Argentine ou de Chine. En effet les productions locales sont souvent détruites par un dangereux ravageur, le virus de la mosaïque dorée (golden mosaic virus).

C’est pourquoi EMBRAPA, l’institution brésilienne publique de recherche agronomique (équivalent à l’INRA en France), travaille depuis des années pour mettre au point des variétés transgéniques de haricot résistant à ce redoutable virus. La technique utilisée ici et celle de l’ARN interférent qui bloque la multiplication des virus.

Le 15 septembre dernier, cette technique a été officiellement autorisée par le CNTBio (Commission Technique Nationale  de Biosécurité du Brésil). Cela permet à EMBRAPA de continuer son travail de développement avec ce haricot OGM et d’envisager des approches similaires pour d’autres espèces comme le haricot noir ou le haricot carioca.

Référence
Jeff Tollefson. Brazil cooks up transgenic bean, October 2011, Nature 478, 168