De nombreuses semences OGM seront développées d’ici 2015

09/02/2010

Dans sa rubrique Correspondence, le journal Nature Biotechnology donne de nouveaux éclairages sur les cultures OGM en développement d’ici 2015.

Les auteurs rappellent les pertes économiques importantes et les risques de rupture d’approvisionnement des filières agro-alimentaires liés au retard des évaluations et des autorisations d’importation d’OGM en Europe. Les traces éventuelles d’OGM non autorisés dans l’Union Européenne peuvent en effet amener les autorités de contrôle à refouler des cargaisons entières de soja ou de maïs.

Les auteurs rapportent que le nombre d’OGM commercialisés dans le monde va quadrupler d’ici 2015 (plus de 120), alors qu’il y a en a une quarantaine en 2009. Cette situation risque de compliquer fortement la question des traces d’OGM dans les importations.

Parmi les nouveaux OGM arrivant sur le marché, environ la moitié seront développés en Asie, surtout en Inde et en Chine, et en Amérique Latine. Par ailleurs, il s’agit surtout d’OGM agronomiques (résistance aux insectes, aux herbicides, aux virus, au stress etc.), mais aussi de quelques OGM à qualité nutritionnelle modifiée (composition enrichies en acides gras, acides aminés, amidon etc.).