Les cultures OGM ont réduit l’impact de l’agriculture sur la biodiversité

09/03/2011

C’est ce que conclut Janet Carpenter, consultante impliquée dans les biotechnologies depuis de nombreuses années, qui écrit dans une étude que « les cultures OGM actuellement commercialisée ont réduit les impacts de l’agriculture sur la biodiversité, grâce à une plus grande adoption des pratiques agricoles de conservation, d’une réduction des applications d’insecticides, d’une utilisation d’herbicides plus bénins pour l’environnement et de rendements accrus qui réduisent la nécessité de transformer des surfaces supplémentaires en terres agricoles. »    

S’appuyant sur plus de 150 références scientifiques, l’auteur fait une synthèse sur différents aspects de la biodiversité :

  • L’impact possible de la protéine Bt insecticide sur les micro-organismes du sol ;

  • L’influence des cultures OGM sur la diversité des paysages et l’utilisation des terres ;

  • La suppression des insectes ravageurs et la préservation des insectes et animaux non-ciblés, y compris les abeilles ;

  • L’évolution des pratiques agricoles, en particulier la suppression du labour et les pratiques de conservation des sols ;

  • La gestion améliorée des pesticides.

Sur tous ces points, les études disponibles montrent l’intérêt des cultures OGM. Rappelons que ces dernières ont été cultivées sur 148 millions d’hectares par 15,4 millions d’agriculteurs dans le monde en 2010.     


Référence :

J.E. Carpenter. Impacts of GM crops on biodiversity. GM Crops 2:1, 1-17, January 2011