Futur alimentaire mondial : la Grande-Bretagne prend position !

09/02/2011

Dans une étude publiée récemment, la Grande-Bretagne indique qu’il faut revoir le système alimentaire mondial, y compris la production agricole, l’approvisionnement alimentaire vers le consommateur final. Ce travail ambitieux, intitulé « Futurs alimentaires mondiale et agricoles dans le monde (Global Food and Farming Futures) », a réuni plus de 400 contributeurs de 35 pays. Il apporte des messages clairs sur les nouvelles technologies nécessaires en agriculture, y compris les biotechnologies.

Le rapport rappelle que la production alimentaire mondiale est menacée par des contraintes croissantes comme la rareté des ressources naturelles, à laquelle vient s’ajouter une demande alimentaire d’une population croissante.

La « durabilité » doit devenir un axe majeur de la production agricole. Les progrès en agriculture, notamment grâce au recours aux OGM, sont indispensables pour assurer la sécurité alimentaire mondiale. C’est ce qu’a souligné Sir John Beddington, le Chief Scientist britannique. Avec Caroline Spelman, Ministre de l’Environnement britannique, il a insisté sur la nécessité de produire plus d’alimentation sur les terres existantes afin de protéger les zones non cultivées, riches en biodiversité. « Il n’y a pas de solution magique, mais il est très difficile de voir comment il serait raisonnable de ne pas utiliser de nouvelles technologies comme les cultures OGM. Regardez seulement aux problèmes que le monde doit résoudre : manque d’eau et salinité des nappes, par exemple. Les cultures OGM devraient aider. » a déclaré Sir Beddington au Guardian. 

« Environ 30% de l’alimentation est perdue avant la récolte car elle est consommée par des ravageurs que l’on ne sait pas stopper. On ne peut se permettre ce type de perte. Les OGM devraient être en mesure de résoudre le problème en créant, par exemple, des variétés résistantes aux ravageurs. Bien entendu, nous devrons être sûrs que ces cultures sont correctement évaluées, qu’elles poussent correctement, et quelles sont sans danger pour les personnes et l’environnement. » 

Sources :

Alimentation mondiale et futurs agricoles – Global Food and Farming Futures
Rapport exécutif et rapport complet

Genetically modified crops are the key to human survival, says UK’s chief scientist, The Guardian, 23 janvier 2011.