Haïti : quelle est la question ?

07/06/2010

Voici notre position sur les protestations en Haïti.

Rappel : le 13 mai 2010, Monsanto a annoncé un don de maïs conventionnel et de semences potagères aux paysans d’Haïti, afin de les aider à accroître leur production alimentaire et à revenir rapidement à une situation alimentaire normale après le tremblement de terre. Un petit groupe de personnes, utilisant notamment le média internet, a protesté. Dans un premier temps, ces personnes ont prétendu que Monsanto donnait des semences génétiquement modifiées. Puis elles ont abandonné et remis en cause les semences hybrides. Enfin elles ont clamé que cette action était une manière d’introduire les semences OGM dans le pays.

Cela montre pour le moins leur capacité d’imagination, mais sûrement pas l’exactitude de leur propos.

Il faut rappeler que ce don de semences hybrides à Haïti concerne d’abord les paysans, les habitants et leur alimentation.

Notre expérience au Malawi nous a montré qu’un don de semences hybrides peut vraiment aider une région importatrice d’aide alimentaire (comme l’était auparavant le Malawi) à devenir exportatrice d’alimentation. Les paysans du Malawi ont eu une l’opportunité de montrer ce qu’ils peuvent faire avec des semences de qualité. Et ils l’ont fait.

Pourquoi Haïti ne pourrait choisir de faire de même ?

Les gens qui protestent contre ce don oublient, ou ne veulent pas rappeler comment peuvent être utilisées ces semences pour le bénéfice des Haïtiens.

Par ailleurs, nous avons été questionnés :

  • Qui a autorisé ce don de semences ? Le Ministère Haïtien de l’Agriculture a autorisé ce don et le projet WINNER financé par l’agence de Développement des Etats-Unis (United States Agency for International Development) organise la distribution aux agriculteurs haïtiens. Les variétés de semences adaptées au pays ont été choisies en consultation avec le Ministère Haïtien de l’Agriculture.
  • De quelle quantité de semences parle-t-on ? La première cargaison, arrivée d’urgence en mai, contenait plus de 60 tonnes de semences de maïs et de cultures potagères et a déjà été distribuée. Ce don fournit des semences aux paysans qui peuvent donc semer immédiatement, dès cette saison de culture. La livraison continuera avec 345 tonnes en plus de maïs prévus sur les 12 prochains mois.

Référence : Monsanto a publié un communiqué de presse le 13 mai 2010 .