A propos d’une « fiction » diffusée le 5 janvier sur Arte

05/01/2010

Après une première diffusion en mars 2008, la chaîne de télévision Arte a programmé à nouveau le film « le Monde selon Monsanto ». Ce film avait été souvent décrit comme entièrement à charge, isolant des faits réels de leur contexte, utilisant des arguments d’origine incertaine, présentés comme des vérités premières sous prétexte de leur disponibilité sur internet !

Qu’est-ce qui justifie la rediffusion de ce film presque 2 ans après ? Est-ce une fiction que la chaîne Arte utilise pour faire de l’audience ? Ou bien la chaîne considère-t-elle que le film, toujours autant à charge, n’a rien perdu de son acuité ? Ce dont nous doutons pour un certains nombre de raisons.

Après 2 ans, qu’y a-t-il de nouveau chez Monsanto ? Malgré les nombreuses allégations négatives sur l’agriculture dans notre pays, les semences de Monsanto (OGM ou pas) continuent à répondre au besoin des agriculteurs qui les utilisent et expriment leur satisfaction dans la grande majorité des cas. En 2008, les surfaces d’OGM en croissance soutenue ont atteint 125 millions d’hectares dans le monde et vont encore progresser en 2009 ! Par ailleurs, les semences conventionnelles de maïs, de colza, de soja ou de légumes progressent elles aussi.

Après 2 ans, les crises alimentaires dramatiques ont remis en avant l’exigence d’une production agricole mondiale croissante, alors que les surfaces agricoles ne sont pas illimitées. Produire plus reste un défi mais surtout une nécessité et les semences de qualité (mais pas seulement les semences), telles celles de Monsanto ou d’autres sociétés, s’avèrent être des outils essentiels. Avoir le choix d’accéder à des technologies agricoles innovantes (semences, pesticides, irrigation, engrais, énergie, machinisme etc.), sera une des conditions essentielles de ce défi. De nombreuses institutions le confirment aujourd’hui, mais pas les auteurs du film diffusé par Arte. Monsanto de son côté a pris des engagements très concrets dans ce domaine.

Après 2 ans, les agriculteurs français – dont les baisses de revenu sont largement médiatisées - n’ont toujours pas le choix de cultiver des OGM, alors que leur courte expérience dans ce domaine (2005-2007) a montré que les cultures de maïs OGM répondaient à leur attentes ainsi qu’à certaines exigences du Grenelle de l’Environnement. Est-il raisonnable de mettre en péril la compétitivité de l’agriculture française, qui n’a pas accès aux mêmes moyens de production d’autres agricultures du monde !

Après 2 ans, Monsanto et ses salariés mènent toujours une recherche en pointe et de qualité (plus de un milliard de dollars de R&D par an dans le monde), dans le respect le plus absolu des lois françaises, européennes et du reste du monde. Les employés de Monsanto en France, agronomes, biologistes, vendeurs, logisticiens, expérimentateurs, techniciens, chercheurs, experts en production de semence, animateurs de terrain etc, ainsi que les collègues d'autres entreprises et d'institutions semencières, ne comprennent toujours pas pourquoi, au delà du harcèlement d’une entreprise, toute une profession est remise en cause. Les conséquences sont déjà là puisque les semenciers français ont d'ailleurs commencé à délocaliser leurs cerveaux et leurs investissements. Alors que la France, reconnue mondialement pour la qualité de ses productions, est un des principaux exportateurs de semences…

Dans les prochaines décennies, la demande alimentaire mondiale va croître fortement, avec des ressources de plus en plus limitées (engrais, eau, sols agricoles etc.). Très nombreux sont ceux qui pensent désormais qu’il faudra produire plus en préservant plus, et l’innovation agricole jouera un rôle essentiel. Les semences de qualité font partie des outils qui contribueront à atteindre l’objectif difficile de répondre à une augmentation de la demande alimentaire de 70% - d’après la FAO. Dans ce cadre, Monsanto a pris des engagements très concrets pour une agriculture durable, en participant à 1) doubler les rendements de certaines cultures d’ici 2050, 2) en réduisant les ressources nécessaires d’1/3, 3) et en facilitant la vie des agriculteurs.

Concernant beaucoup d'autres points évoqués par ce documentaire, il est possible d’accéder à des informations de Monsanto par le lien suivant : Idées reçues

Concernant les engagements de Monsanto, consulter ici : Nos engagements

Concernant des commentaires sur le « Monde selon Monsanto », voir le blog : Monsanto blog (en anglais)