MON810 : pas de données scientifiques justifiant un moratoire

21/05/2012

L’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a confirmé que la culture de maïs résistant aux insectes ne pose pas de problème pour la santé ou l’environnement.

Le 17 mars 2012, l’état français mettait en place un nouveau moratoire pour interdire la culture du maïs transgénique MON810 sur la base d’informations scientifiques nouvelles.

Le panel OGM de l’EFSA a examiné ces informations et rendu son avis. Dans les données fournies par la France, il n’a « pas pu identifier de données scientifiques nouvelles indiquant que la culture de maïs MON810 présente un risque significatif et imminent pour la santé humaine et animale ou pour l’environnement. »

Enfin, selon l’EFSA, « il n’y a pas d’évidence scientifique […] étayant la notification de mesure d’urgence selon l’Article 34 du Règlement (EC) n° 1829/2003 [procédure de moratoire, ndlr] et qui invaliderait les évaluations précédentes de risque du maïs MON810 ».

Ce nouvel avis confirme plus de 30 expertises précédentes, menées depuis 1996 sur le MON810 par des comités scientifiques européens ou français. Par exemple, on peut consulter d’autres avis de l’AESA (11 avril 2012, 15 juin 2009, etc.), de l’AFSSA (15 mars 2010), etc.   


Source
Scientific Opinion on a request from the European Commission related to the emergency measure notified by France on genetically modified maize MON 810 according to Article 34 of Regulation (EC) No 1829/2003.