La Fondation africaine pour les technologies agricoles (AATF) développe des partenariats pour la mise au point de variétés de riz

02/06/2009

Le nouveau projet de riz économe en azote et tolérant au sel (NUEST) de la Fondation africaine pour les technologies agricoles (AATF) est en train de déployer la biotechnologie pour la mise au point de variétés de riz destinées aux sols salins et aux sols qui n’ont pas suffisamment d’azote, indique le communiqué de presse.
L’AATF adopte une approche à plusieurs niveaux d’attaque du projet. La Fondation a  conclu un accord avec Arcadia Biosciences et l’initiative Ressource publique de propriété intellectuelle pour l'agriculture / Public Intellectual Property Resource for Agriculture (PIPRA), aux termes  duquel les deux entités américaines apporteront, sans redevances, leur  expertise et leur technologie pour la mise au point de variétés de riz  africain économes en azote et tolérantes au sel.
Le projet implique également la collaboration d’instituts de recherche agricole de plusieurs pays, ce qui permettra de disposer de l’expertise technique et des variétés de riz adaptées aux conditions locales, dans  lesquelles les chercheurs intégreront les caractères de tolérance au sel et d’économie d’azote. En partenariat avec des organismes de développement nationaux, l’AATF testera ensuite les nouvelles variétés de riz pour sélectionner celles qui répondent le mieux aux préférences des agriculteurs d’Afrique subsaharienne.
Le communiqué de presse indique que le riz est « en ligne de front » dans la lutte contre la  faim et la pauvreté dans cette région, avec une augmentation de la consommation de 6 pour cent par an et d’énormes déficits annuels de production. Selon le communiqué, l’appauvrissement en azote et la salinisation des sols sont deux des principales contraintes à la productivité rizicole.

Plus de détails : http://www.aatf-africa.org/UserFiles/File/PartnershipsNewsletter_2_April-June09.pdf