Rapport Earth Open Source sur Roundup®, juin 2011

Nous avons connaissance du rapport publié par Earth Open Source à propos des herbicides Roundup et de leur matière active, le glyphosate. Les spécialistes en matière de santé et d’environnement de Monsanto examinent ce rapport en détail.

Nous avons effectué une première analyse de ce rapport, qui ne semble pas contenir de nouveaux éléments de preuve sanitaire ou toxicologique concernant le glyphosate. Des autorités de régulation et des experts indépendants du monde entier affirment que le glyphosate n’a pas d’effets nocifs sur la reproduction des animaux adultes et ne cause pas de malformations chez la descendance de ces animaux exposés au glyphosate, même à des doses bien plus élevées que l’exposition environnementale ou professionnelle pertinente.

Les auteurs de ce rapport prétendent que le glyphosate est toxique en se basant sur une sélection d’études scientifiques, mais ignorent de bon nombre des données complètes qui confirment la sécurité du produit. Après avoir examiné en détail toutes les données disponibles, des agences de régulation du monde entier ont conclu que le glyphosate n’est ni un agent reprotoxique, ni un agent tératogène (responsable d’avortement). Nous disposons en outre de résultats basés sur l’expérience directe de millions d’agriculteurs et de jardiniers amateurs qui utilisent ce produit depuis plusieurs dizaines d’années. Les herbicides agricoles Roundup apportent des bénéfices environnementaux et économiques en termes de conservation du sol, un gage de durabilité, et permettent de gérer efficacement les mauvaises herbes.

Pour comprendre le mode d’action de ces herbicides, il faut savoir que le glyphosate inhibe une enzyme qui est essentielle à la croissance de la plante. Le fait que cette enzyme n’existe ni chez les humains ni chez les animaux contribue à réduire les risques pour la santé lorsque le glyphosate est utilisé conformément au mode d’emploi figurant sur l’étiquette.

Citant de nouveau la même sélection d’études, qui manquent particulièrement de rigueur, les auteurs d’Earth Open Source contestent la décision de la Commission européenne, qui a décidé d’examiner en priorité   d’autres matières actives  des pesticides conformément à la nouvelle réglementation de l’Union européenne dans ce domaine. Le glyphosate et toutes  les autres matières actives  feront l’objet d’une évaluation, mais la Commission a jugé que le glyphosate ne faisait pas partie des ingrédients nécessitant une attention immédiate.

Concernant l’autorisation de mise sur le marché du désherbant glyphosate, l’Allemagne est l’Etat rapporteur chargé de l’évaluation scientifique dans le cadre de la réglementation Européenne. A ce titre les instances officielles ( BfR: Bundesinstitüt für Risikobewertung ) de ce pays viennent de publier leur évaluation qui confirme que le rapport de Earth Open Source rapport contient en fait extrêmement peu de nouvelles données sur le glyphosate, et que celles-ci qui ont pour la plupart été déjà évaluées par les instances nationales ou internationales.     


Références

Antoniou et al. Roundup and birth defects, Is the public being kept in the dark? Earth Open Source. June 2011.

Bundesinstitut für Risikobewertung (BfR). Neue Daten zu gesundheitlichen Aspekten von Glyphosat? Eine aktuelle, vor-läufige Facheinschätzung des BfR (in Englisch). New data on health aspects of Glyphosate? A current, preliminary assessment by BfRStellungnahme Nr. 035/2011 des BfR vom 7. Juli 2011.

Certains médias qui ont publié cette nouvelle ont mentionné d’autres rapports, que nous avions déjà  examinés. Pour plus d’informations sur ces rapports, cliquez sur les liens ci-dessous :