Quel est le problème de l'étiquetage des aliments génétiquement modifiés (GM/OGM) ?

Depuis que les produits génétiquement modifiés (GM/OGM) sont apparus sur le marché, de nombreux débats ont été lancés pour savoir s'il fallait étiqueter les aliments contenant des composants issus d’organismes génétiquement modifiés. Certaines personnes estiment qu'il s'agit d'une question liée au droit de savoir et que tous les produits contenant des composants issus d'organismes génétiquement modifiés doivent être étiquetés comme tels. D'autres estiment que, du fait de l'absence de différence entre les produits génétiquement modifiés et les produits qui ne sont pas génétiquement modifiés, l'étiquetage ne doit pas être obligatoire. La Food and Drug Administration (FDA) supervise les lois sur l'étiquetage aux Etats Unis.  La FDA a établi que, lorsque les organismes génétiquement modifiés ne diffèrent pas des organismes qui ne sont pas génétiquement modifiés, l'étiquetage des produits qui les contiennent n'est pas nécessaire. La FDA exige que le produit soit étiqueté si le composant est un allergène potentiel ou modifie d'une manière ou d'une autre les propriétés nutritives de l'aliment. A ce jour, aucun organisme transgénique agréé n'est un allergène ou ne présente des différences nutritives significatives par rapport à ses homologues qui ne sont pas génétiquement modifiés. Certains pourraient se demander quel serait l'inconvénient d'un étiquetage obligatoire des produits. Les lois américaines sur l'étiquetage reposent sur la santé et la sécurité. L'obligation d'étiquetage des composants qui ne présentent aucun danger pour la santé amoindrirait la portée des lois sur l'étiquetage et la confiance des consommateurs. La vérification de la précision de cet étiquetage entraînerait également une charge considérable pour les organismes de contrôle. Une meilleure question pourrait être la suivante : quels seraient les avantages de l'étiquetage des produits contenant des organismes génétiquement modifiés ? Les personnes qui prennent la décision personnelle de ne pas consommer des aliments contenant des organismes génétiquement modifiés peuvent facilement éviter ces produits.  Aux Etats Unis, elles peuvent acheter des produits certifiés biologiques selon le National Organic Program. Elles peuvent aussi acheter des produits que les sociétés ont volontairement étiquetées comme exemptes d'organismes génétiquement modifiés. La loi permet l'étiquetage volontaire à condition que les informations soient précises, exactes et évitent de tromper les consommateurs au sujet des aliments. Monsanto soutient les deux options. L'étiquetage obligatoire des aliments contenant des organismes génétiquement modifiés peut sembler aller de soi. Cependant, lorsqu'on réfléchit aux faits, il devient évident que l'étiquetage obligatoire des organismes génétiquement modifiés n'a pas de sens.