Ostheim : le rendez-vous maïs qui compte !

22/10/2012

La récolte de maïs 2012 a encore mis en avant les atouts d’une culture dont les produits dérivés sont multiples que ce soit pour l’alimentation animale, ou pour l’alimentation humaine. L’Alsace est une grande région productrice de maïs et plus de 300 producteurs se sont réunis sur l’exploitation de Monsieur Guthmann à Ostheim le 13 septembre pour faire le point.

Au milieu des champs de maïs, ils ont évoqué divers sujets essentiels pour bien produire du maïs tout en économisant les intrants : le choix des variétés, la disponibilité en eau et le désherbage.

L’organisateur de la réunion, Daniel Kasperek, Ingénieur technico-commercial DEKALB, a proposé une revue des variétés pour le moins originale. « Il est difficile d’avoir toutes les variétés sur une même exploitation » souligne-t-il, « et nous voulions aussi montrer des variétés à certains de nos invités producteurs de maïs à 300 ou 400 km d’ici dans des zones climatiques différentes. »

 « Nous leur avons donc apporté les nouvelles variétés DEKALB sur un plateau » ajoute-t-il, un brun provoquant.


Daniel Kasperek ouvre le défilé des variétés

En effet, comme pour un défilé de mode, les variétés se sont présentées devant les visiteurs ébahis sur des remorques agricoles. Au fur et à mesure, les ingénieurs techniques de DEKALB ont apporté les commentaires suites à leurs observations sur la vigueur, la précocité, la résistance aux maladies, la production et la facilité de récolte des variétés.

Par ailleurs, le maïs n’est pas la plante qui consomme le plus d’eau. Mais, prenant en compte la nécessité de mieux gérer cette ressource, Monsanto a étoffé sa gamme (*) avec de nouvelles variétés tolérantes au stress qui portent le label DKoptim’eau.


Ces variétés sont développées en utilisant des techniques conventionnelles d’amélioration des plantes et ont été présentées à Ostheim.


De nouvelles variétés DEKALB sur un plateau

Les producteurs ébahis ont ainsi pu découvrir la nouvelle gamme DEKALB et repérer leurs futures variétés. « Impressionnant et très professionnel » indique un producteur de la région, « Tous les ans, j’essaye une ou deux nouvelles variétés et ce type de réunion permet de choisir ». Objectif atteint !          

(*) pour plus d’information, cliquez ici