Trèbes: nouvelle unité de production, nouvelles perspectives pour Monsanto en France

30/06/2014

Le site de Trèbes (Aude), spécialisé jusqu’alors dans la production de semences de bases de maïs, colza et soja pour Monsanto en France, a débuté les travaux de construction d’une nouvelle unité de production de semences commerciales. Elle s’étendra sur 6000 m². 

Sur le plan technique, la nouvelle unité comportera une unité d’effeuillage et de triage, un séchoir statique, une unité de stockage silo grain, une unité d’égrenage et une unité de stockage de rafles. Ces installations seront complétées par la création d’un bâtiment process (calibrage et enrobage), de magasins et d’un quai d’expédition.  

Il s’agit donc d’un projet d’ampleur, visant à assurer la sécurité d’approvisionnement en semences de qualité des agriculteurs européens, en s’appuyant sur des outils industriels de pointe.

Grâce à ce projet d’extension, le site trébéen étend son activité, qui va du champ de l’agriculteur producteur au produit fini. Depuis la création de l’usine, Monsanto collabore avec les agriculteurs de la région, et, à ce jour, 500 d’entre eux sèment plus de 4500 hectares de maïs et se préparent pour la récolte des semences qui seront réceptionnées par l'usine.

L’extension du site de Trèbes permettra d’augmenter la capacité de production, toujours dans une optique de garantir la qualité des semences proposées aux agriculteurs. En outre, l’usine sera un pôle de développement économique important pour la région audoise. L’impact sur l’emploi sera notable, puisque la nouvelle unité de production permettra la création de 20 contrats à durée indéterminée, auxquels s’ajouteront plus de 50 postes saisonniers sans compter l’activité générée auprès d’environ 200 entreprises locales.

A terme, le site trébéen est appelé à devenir un pôle majeur de l’activité de Monsanto en Europe. Afin de doubler la production, 75 millions d’euros ont été investi dans cette usine depuis 2013, première extension comprise. Cette nouvelle étape place Trèbes et sa région au centre du commerce européen des semences, puisqu’elles sont destinées aux agriculteurs de 33 pays, tout en restant parmi les leaders du marché français.

Ce projet d’extension suit logiquement les résultats très encourageants de Monsanto à l’échelle mondiale : le groupe a en effet enregistré une croissance globale de 6,6 % de son chiffre d’affaires au second trimestre 2014, une dynamique à laquelle la France participe. Monsanto y totalise 521 collaborateurs sur onze sites, auxquels s’ajoutent les emplois saisonniers lors des récoltes. Au total,  Monsanto France collabore avec 1 300 agriculteurs pour la production de semences de qualité en France.

 

Autres informations

Pour en savoir plus sur les semences.

D’où viennent nos semences ? (brochure à télécharger)