Les biotechnologies végétales d’aujourd’hui et de demain

Après la Seconde Guerre Mondiale, l'explosion démographique mondiale et la demande alimentaire accrue ont bouleversé le domaine de l'agriculture. Productivité et qualité sanitaire furent les leitmotivs du nouveau paysage agricole. Cette évolution s'est faite grâce à une révolution technologique et à un changement des techniques de production agricoles. Engagée dans cette voie, la France est devenue, aujourd'hui, la seconde puissance agricole mondiale derrière les Etats-Unis et la littérature économique parle d'elle comme le grenier de l'Europe pour les cultures céréalières. Depuis la Conférence de Rio en 1992 sur le développement durable, la notion de respect de l'environnement vient désormais s'ajouter à la conception de l'agriculture moderne. Ainsi, les agriculteurs français et ceux du monde entier doivent relever le défi d'une alimentation saine et abondante dans un environnement préservé.

Ajoutés aux autres solutions (protection chimique des plantes, fertilisation, irrigation, machinisme, sélection variétale etc), les outils modernes de la biotechnologie sont des moyens supplémentaires de répondre aux enjeux actuels de nos sociétés.

Les biotechnologies végétales offrent et offriront aux agriculteurs des solutions en réduisant la pression sur les ressources naturelles. Elles contribuent à la création d'une forme d'agriculture plus équilibrée, et plus respectueuse de l'environnement. Ainsi, il semble intéressant d'améliorer les caractéristiques génétiques des plantes cultivées afin de leur permettre une meilleure protection intérieure et de rationaliser les épandages de pesticides. C'est pourquoi, les chercheurs ont développé ces plantes qui constituent un moyen de préserver l'environnement, et développent actuellement des plantes qui seront moins sensibles au manque d’eau, ou capable de mieux utiliser l’azote du sol.