L'interférence ARN chez les plantes

20/09/2013

À propos des ARNi

L’interférence des ARN (ARNi) est un processus naturel des cellules vivantes qui stoppe ou amplifie l'activité de gènes spécifiques. Le processus a été découvert dans les années 1990 et des recherches supplémentaires dans ce domaine ont conduit les docteurs Fire et Mello à recevoir le prix Nobel pour leurs travaux en 2006. Le travail récompensé, ainsi que celui de nombreux autres scientifiques, a ouvert de nouveaux domaines de recherche en santé humaine, en santé animale et végétale.

Aujourd'hui, les recherches pour l'utilisation des ARNi en agriculture touchent des domaines variés, y compris celui de la protection des cultures contre les mauvaises herbes et les insectes, ainsi que de nouvelles pistes novatrices pour augmenter les rendements. Alors que les recherches se poursuivent, les utilisations les plus intéressantes de l'ARNi dans les plantes sont par exemple le développement d'arachides non allergènes et de café décaféiné. Monsanto a utilisé l'ARNi pour développer des huiles améliorées de soja et de nouvelles manières de protéger les plantes contre les parasites souterrains des racines de maïs. Les deux produits figurent dans notre portefeuille de R & D.

Questions fréquemment posées

De quoi s’agit -il?

L'interférence ARN (ARNi ) est un processus naturel qui stoppe ou amplifie l'activité de gènes spécifiques dans les cellules vivantes. Cela se fait grâce à la capacité naturelle de la cellule de lire les instructions fournie par l’ARN, puis de "décider " s'il faut suivre ces instructions ou non. Ensuite, le processus peut faire baisser ou arrêter la production d'une protéine spécifique, un peu comme un variateur d’intensité de lumière. Ce processus cellulaire a été découvert dans les années 1990 et des recherches supplémentaires dans ce domaine ont conduit les docteurs Fire et Mello à recevoir le prix Nobel pour leurs travaux en 2006. Le travail récompensé, ainsi que celui de nombreux autres scientifiques, a ouvert de nouveaux domaines de recherche en santé humaine, animale et végétale.

Que signifie ARNi ?

Acide ribonucléique interférent.

Comment fonctionne l'ARNi ?

L’ARNi agit en interférant naturellement avec des « messagers », appelés ARN messagers, qui transportent l'information à l’«usine cellulaire» de fabrication des protéines. Si l'usine ne reçoit pas l'information, elle ne peut pas produire la protéine; elle interrompt ou désactive donc la production de cette protéine particulière. L’ARNi est très précis par exemple dans le soja, car il cible les protéines qui contrôlent la pigmentation de la plante ou la composition de l'huile.

Comment les ARNi ont-ils été découverts ?

Les ARNi ont d'abord été remarqués chez le pétunia, quand des biologistes végétaux ont tenté d'intensifier la couleur pourpre des fleurs en introduisant un gène de pigmentation. Au lieu d'intensifier la couleur, le gène a en fait supprimé cette pigmentation. Le pétunia a donné  des fleurs avec des couleurs mélangées blanches et violettes ou des fleurs totalement blanches.

La connaissance des ARNi apporte-t-elle des applications utiles aux agriculteurs ?

Les scientifiques du monde entier identifient de nouveaux domaines où ils pensent que l'ARNi peut être utile pour la santé humaine, la santé animale et végétale. Chez Monsanto, les chercheurs se concentrent sur de nouvelles manières d'utiliser ces processus végétaux naturels pour aider les agriculteurs à augmenter les rendements ou à améliorer la qualité des cultures.

Références

RNA Interference in Plants (sur www.monsanto.com en anglais)

The Nobel Prize in Physiology or Medicine 2006, Andrew Z. Fire, Craig C. Mello