Bilan 2008 des recherches Monsanto en biotechnologies végétales : 100% d’essais détruits…100% de saccage supplémentaire pour la recherche française

20/08/2008

Suite à la destruction le 15 août dernier de deux de ses parcelles d’essais de recherche en biotechnologies à Valdivienne et Civaux (Vienne - 86), Monsanto tire le bilan 2008 de ses expérimentations OGM en France : pour la 1ère année, 100% des essais mis en place ont été saccagés. Opérée à la manière d’un « show médiatique » à l’occasion duquel ses auteurs se sont largement mis en scène, l’acte de vandalisme du 15 août signe une bien triste conclusion : le retard quasi-irrattrapable de la recherche française en biotechnologies végétales, une discipline scientifique devenue essentielle pour la recherche agronomique et aujourd’hui utilisée par tous les grands pays agricoles du monde. « Un pays qui laisse une poignée d’obscurantistes saccager sa recherche se prive de toutes les promesses de progrès que celle-ci porte pour le présent et pour l’avenir, et ce au détriment des citoyens et des consommateurs de ce pays», a déclaré Laurent Martel, Directeur de Monsanto France.

Qu’on ne s’y trompe pas en effet : c’est lorsque acteurs privés et instituts publics avancent de concert que la recherche porte ses meilleurs fruits. En aucun cas, l’entrave faite au dynamisme scientifique des entreprises ne saurait se révéler bénéfique lorsque les travaux de ces dernières sont effectués dans le plus strict respect de la réglementation en vigueur et avec les mesures de précaution les plus rigoureuses. En matière agronomique, les expérimentations en plein champ sont indispensables et exigées par la réglementation pour valider en conditions réelles de culture les résultats obtenus en milieu confiné.  Les expérimentations en biotechnologies faites par Monsanto en France ont préalablement reçues du Ministère de l’Agriculture toutes les autorisations requises après avis des structures d’évaluation scientifique officielles. Elles font l’objet d’un suivi continu de la part des services administratifs de la Protection des Végétaux comme des techniciens de Monsanto.

En 2008, l’ensemble des essais de recherche Monsanto sur le territoire français portaient sur une technologie intégrant plusieurs constructions génétiques d’intérêt dans la même plante : résistance à la pyrale et à la sésamie et tolérance à un herbicide. Autorisée et cultivée dans d’autres pays du monde sur des dizaines de millions d’hectares, elle apporte des avantages avérés. Les deux destructions de Valdivienne et Civaux ont été suivies de la découverte d’une 3e destruction à Valdivienne également, opérée à visage couvert et portant un coup d’arrêt à l’ensemble des expérimentations mises en place par Monsanto en Poitou-Charentes. Au cours de l’été, les deux essais mis en place par l’entreprise en région Midi-Pyrénées, à Mauroux (Gers – 32) et à Beaumont-sur-Lèze (Haute-Garonne – 31), avaient déjà fait l’objet d’actions violentes similaires.

 

 

A propos de Monsanto
Monsanto Company est un fournisseur mondial de premier ordre de solutions technologiques et de produits agricoles qui améliorent la productivité des exploitations agricoles et la qualité des produits alimentaires. Monsanto a pour ambition de permettre à des exploitants de petites ou de grandes propriétés agricoles de produire davantage sur leurs terres tout en améliorant la conservation des ressources naturelles de notre planète, comme l'eau et l'énergie. Pour en savoir plus sur nos activités et nos engagements, veuillez consulter les sites :
www.monsanto.com/global/fr/  et www.monsanto.com . Suivez-nous sur Twitter®, à la page www.twitter.com/MonsantoFrance  ou sur Facebook® à la page www.facebook.com/MonsantoCo, ou inscrivez-vous pour recevoir notre lettre d’information RSS Feed : News Release RSS Feed