Brésil : quand l’agriculture biotechnologique dépasse l’agriculture conventionnelle

06/06/2014

L’entreprise de consulting Céleres a publié début avril un rapport qui donne un aperçu global de l’utilisation des biotechnologies au Brésil

Les biotechnologies sont des innovations qui permettent de rendre des cultures plus résistantes à certaines agressions. Ainsi, des variétés de coton, de soja ou de maïs sont modifiées de manière à les rendre tolérants aux herbicides ou résistantes aux insectes ravageurs ou les deux à la fois.

Au vu des avantages notables qu’apportent ces technologies, il n’est pas surprenant que plus de 90% de la production brésilienne de soja, et 80% de la production de maïs, soient désormais basées sur leur utilisation. Les agriculteurs brésiliens ont semé plus de 40 millions d’hectares (sur 46, 2 millions) presque 88% des surfaces avec des graines génétiquement modifiées pour la campagne 2013/2014. La proportion de culture biotechnologique est de 91,8% en soja, 81,6% en maïs, et 65% en coton.

Désormais, l’agriculture biotechnologique a surpassé l’agriculture conventionnelle dans ce pays. Les biotechnologies apportent, en effet, de nombreux avantages : elles permettent à la fois de préserver les cultures, et de les gérer beaucoup plus facilement, car la menace des insectes est moindre. De même, la tolérance aux herbicides permet aux agriculteurs de mettre en œuvre un désherbage plus efficace, souple et localisé, leur libérant du temps.

Ces deux types de biotechnologies ont donc facilité, de manière durable et évidente, le travail et la production par les agriculteurs brésiliens.

Références

Céleres, Biotech Newsletter, April 2014