Bayer et Monsanto s’apprêtent à former un leader mondial de l’agriculture

14/09/2016

Concrétisation d’une vision partagée d’offres agricoles intégrées proposant des solutions optimisées aux agriculteurs et création d’un centre d’innovation de premier plan dédié à l’agriculture de demain.

· 128 dollars par action dans le cadre d’une transaction en espèces, ce qui représente une prime de 44 pour cent pour les actionnaires de Monsanto et une valeur globale de 66 milliards de dollars.

· Création de valeur significative avec des effets de synergie annuels escomptés d’environ 1,5 milliard de dollars après la troisième année ; auxquels s’ajoutent, dans les années suivantes, les effets de synergie supplémentaires résultant des solutions intégrées.

· Les actionnaires de Bayer devraient bénéficier d’une hausse du bénéfice par action (BPA) de base au cours de la première année complète après la conclusion de l’opération et d’une hausse à deux chiffres du BPA au cours de la troisième année complète.

· Bayer s’engage à consolider sa forte présence aux États-Unis : le siège mondial de Seeds & Traits et le siège commercial nord-américain de l’entreprise issue de la fusion seront implantés à Saint-Louis.

Leverkusen / St. Louis, 14 septembre 2016 – Bayer et Monsanto ont annoncé ce jour la signature d’un accord de fusion définitif selon lequel Bayer fera l’acquisition de Monsanto pour un montant de 128 dollars par action dans le cadre d’une transaction en espèces. Le Conseil d’administration de Monsanto, le Directoire de Bayer et le Conseil de surveillance de Bayer ont approuvé l’accord à l’unanimité. Sur la base du cours des actions de clôture de Monsanto du 9 mai 2016, veille de la première proposition écrite de Bayer à Monsanto, l’offre représente une prime de 44 pour cent par rapport à ce prix.

« Nous sommes ravis d’annoncer la fusion de nos deux grandes entreprises. Il s’agit d’une étape importante pour notre activité Crop Science, qui renforce le leadership de Bayer comme société innovante spécialisée dans les Sciences de la vie avec une position dominante dans ses segments clés. Cette opération apporte une valeur ajoutée considérable aux actionnaires, à nos clients, aux employés et à la société dans son ensemble », a déclaré Werner Baumann, CEO de Bayer AG.

« L’annonce d’aujourd’hui est l’aboutissement de tout ce que nous avons accompli et illustre la valeur que nous avons créée pour nos parties prenantes chez Monsanto. Nous pensons que cette fusion avec Bayer représente une très grande valeur pour nos actionnaires, notamment en raison de la nature de la transaction entièrement en espèces », a déclaré Hugh Grant, président et directeur général de Monsanto.

Des solutions améliorées pour les producteurs

Cette transaction regroupe deux entreprises différentes, mais hautement complémentaires. L’entreprise née de la fusion bénéficiera du leadership de Monsanto dans le segment Seeds & Traits et de la plate-forme Climate Corporation avec la vaste gamme de produits Crop Protection de Bayer qui couvre un ensemble complet d’indications et de cultures dans toutes les régions clés. Ainsi, les producteurs bénéficieront d’un vaste ensemble de solutions qui répondront à leurs besoins actuels et futurs, y compris des solutions ptimisées pour les secteurs des semences et des traits, de l’agriculture numérique et de la protection des cultures.

L’opération permettra également le regroupement des principales capacités d’innovation et des plates-formes de technologie R&D des deux entreprises, avec un budget en R&D pro forma annuel d’environ 2,5 milliards d’euros. À moyen et long terme, l’entreprise née de la fusion sera en mesure d’accélérer l’innovation et apportera aux clients des solutions et des produits optimisés, basés sur des connaissances agronomiques et analytiques et soutenus par les applications de l’agriculture numérique. Ces solutions et produits doivent apporter des avantages significatifs et durables aux agriculteurs : approvisionnement optimisé, amélioration de l’aspect pratique, hausse des rendements, meilleure protection de l’environnement et contribution au développement durable.

« L’industrie agricole est au coeur de l’un des principaux défis actuels : nourrir 3 milliards de personnes supplémentaires dans le monde d’ici 2050 dans le respect de l’environnement. Nos deux entreprises ont estimé que cet enjeu nécessitait une nouvelle approche qui intègre de manière plus systématique l’expertise dans le domaine des semences, des traits agronomiques et de la protection des cultures, sans oublier les produits de biocontrôle. Ce défi exige également un engagement fort en faveur de l’innovation et l’utilisation de pratiques agricoles durables », a déclaré Liam Condon, membre du comité directeur de Bayer AG et directeur de la division Crop Science.

« Nous entrons dans une nouvelle ère de l’agriculture, avec des défis importants qui exigent des solutions et des technologies innovantes et durables pour que les producteurs puissent produire davantage avec moins. Cette fusion avec Bayer permettra de créer un centre d’innovation qui associe le portefeuille de protection des cultures de Bayer à nos outils de pointe en matière de semences, de traits agronomiques et d’agriculture numérique pour aider les producteurs à relever les défis de demain. Ensemble, Monsanto et Bayer s’appuieront sur leur longue tradition et sur leur capacité avérée à promouvoir l’innovation dans l’industrie agricole, en proposant aux producteurs un ensemble de solutions plus complet et plus vaste », a déclaré Hugh Grant.

Création de valeur

Le chiffre d’affaires pro forma de l’entreprise agricole issue de la fusion se chiffrait à 23 milliards d’euros en 2015. L’entreprise issue de la fusion sera bien positionnée pour jouer un rôle clé dans l’industrie agricole et présentera un potentiel significatif de croissance à long terme. En plus du potentiel élevé et durable de création de valeur de la nouvelle entreprise, Bayer prévoit, pour ses actionnaires, une hausse du BPA (benefice par action) au cours de la première année complète après la conclusion de la transaction et une hausse à deux chiffres du BPA au cours de la troisième année complète. Dans le cadre de la procédure de diligence normale, Bayer a confirmé les hypothèses d’effets de synergie sur le chiffre d’affaires et les coûts et prévoit des contributions EBITDA annuelles d’environ 1,5 milliard de dollars après la troisième année avec, dans les années suivantes, des effets de synergie supplémentaires résultant des solutions intégrées.

Conditions de financement et de clôture

Bayer prévoit de recourir à l’emprunt et à des fonds propres pour financer l’opération. Les fonds propres d’environ 19 milliards de dollars devraient être augmentés via l’émission d’obligations à conversion obligatoire en actions et l’émission de droits de souscription. Le financement provisoire d’un montant de 57 milliards de dollars est assuré par BofA Merrill Lynch, Credit Suisse, Goldman Sachs, HSBC et JP Morgan.

Bayer a toujours fait preuve d’une gestion rigoureuse en matière de désendettement à la suite d’importantes opérations d’acquisition et considère que les solides flux de trésorerie de l’entreprise née de la fusion contribueront à améliorer sa capacité financière. Bayer vise une note de crédit de premier ordre après la conclusion de la transaction et est déterminé à obtenir à long terme la note de crédit « A ».

L’acquisition est sujette aux conditions de clôture usuelles, y compris l’approbation de l’accord de fusion par les actionnaires de Monsanto et l’obtention des autorisations réglementaires requises. La clôture est prévue pour fin 2017. Les entreprises coopéreront avec diligence avec les autorités réglementaires pour garantir une conclusion réussie de l’opération. Par ailleurs, Bayer s’engage à verser une indemnité de rupture inversée d’un montant de 2 milliards de dollars, réaffirmant ainsi sa confiance dans l’obtention de toutes les autorisations réglementaires nécessaires.

Sièges et employés

Le siège de l’activité globale Seeds & Traits et le siège commercial nord-américain de l’entreprise agricole née de la fusion seront basés à Saint-Louis (Missouri). Le siege mondial de Crop Protection et de l’activité globale de Crop Science sera basé à Monheim (Allemagne). L’entreprise issue de la fusion aura un site d’importance à Durham (Caroline du Nord) et comptera de nombreux autres sites répartis dans tous les États-Unis et dans le monde entier. Les activités Digital Farming de la nouvelle entreprise seront basées à San Francisco (Californie).

« Cette opération est une excellente opportunité pour les employés, qui seront les acteurs clés de notre politique d’innovation dans notre secteur. Cette transaction renforce également l’engagement fort de Bayer envers les États-Unis. Bayer s’appuie sur une histoire de 150 ans, exerce des activités commerciales dans 25 États américains et emploie plus de 12 000 personnes dans ce pays. Je suis convaincu que Monsanto poursuivra son développement et deviendra l’une des entreprises les plus réputées au monde », a déclaré Werner Baumann.

Bayer possède une vaste expérience dans l’intégration réussie d’entreprises sur le plan commercial, géographique et culturel, et reste fidèle à sa culture d’innovation et aux principes de développement durable et de responsabilité sociale.

Conseillers pour la transaction

BofA Merrill Lynch et Credit Suisse sont les principaux conseillers financiers et banques de structure de Bayer ; elles assureront également le financement de la transaction ; Rothschild a été retenu comme conseiller financier supplémentaire de Bayer. Les conseillers juridiques de Bayer sont Sullivan & Cromwell LLP (M&A) et Allen & Overy LLP (Financing).

Morgan Stanley & Co. et Ducera Partners agissent en qualité de conseillers financiers, et Wachtell, Lipton, Rosen & Katz est le conseiller juridique de Monsanto.

Remarques :

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site Internet www.advancingtogether.com

- Déclarations de Werner Baumann et Hugh Grant sous forme de vidéo et de script (vers 12h15, heure de Paris).

- Diapositives pour la téléconférence pour les investisseurs (vers 12h00, heure de

Paris).

- Webcast en direct de la téléconférence pour les investisseurs (vers 13h30, heure de Paris).

- Diapositives pour la téléconférence pour les médias (vers 14h00, heure de Paris).

- Discours et diapositives intégrées pour la téléconférence pour les médias (vers 15h00, heure de Paris).

- Webcast en direct de la téléconférence pour les médias (vers 15h00 heure de Paris).

Les retranscriptions et les enregistrements audio de toutes les téléconférences seront

disponibles ultérieurement.

Des photos en qualité impression peuvent être chargées sur le site Internet www.news.bayer.com

Les rédaceurs TV et multimédia peuvent télécharger ou demander gratuitement la

séquence filmée actualisée à propos de Bayer sur le site Internet) : www.tvfootage.bayer.com

Contact :

Bayer :

Günter Forneck, tél. +49 214 30-50446
E-mail : guenter.forneck@bayer.com


Christian Hartel, tél. +49 214 30-47686
E-mail : christian.hartel@bayer.com


Monsanto :

Lee Quarles, tél. +1-314-694-2330
fo (2016-0203E)

 

Bayer: Science For A Better Life

Bayer est une entreprise mondiale ayant des compétences clés dans les domaines de la santé et de l’agriculture. Les produits et services de Bayer sont conçus pour améliorer la qualité de vie. Dans le même temps, le Groupe a pour objectif de créer de la valeur grâce à l’innovation, la croissance et une forte capacité à créer du bénéfice. En tant qu’entreprise citoyenne, Bayer adhère aux principes du développement durable et assume ses responsabilités sociales et éthiques. En 2015, le groupe employait environ 117 000 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 46,3 milliards d’euros. Les dépenses en immobilisations se sont élevées à 2,6 milliards d’euros et les frais de R&D à 4,3 milliards d’euros. Ces chiffres incluent ceux de l’activité des matériaux hautes performances que Bayer a introduite en bourse le 6 octobre 2015 sous le nom de Covestro. Pour en savoir plus, consultez le site www.bayer.com.

À propos de l’entreprise Monsanto

Monsanto s’engage à fournir un vaste ensemble de solutions pour pouvoir nourrir une population mondiale en pleine croissance. Nous produisons des semences pour les cultures fruitières, les cultures légumières et les cultures principales, telles que le maïs, le soja et le coton. Ces semences aident les agriculteurs à obtenir de meilleures récoltes et permettent une utilisation plus rationnelle de l’eau et des autres ressources essentielles. Nous nous efforçons de trouver des solutions durables pour la santé du sol, d’aider les agriculteurs à utiliser les données pour améliorer les pratiques agricoles et à préserver les ressources naturelles. Nous nous efforçons également de fournir des produits phytosanitaires pour réduire les dommages causés par les parasites et les maladies. À travers différents programmes et partenariats, nous collaborons avec les agriculteurs, les chercheurs, les organismes à but non lucratif, les universités et d’autres parties prenantes pour aborder certains des grands défis mondiaux. Pour en savoir plus sur nos activités, nos engagements et sur notre effectif qui compte plus de 20 000 employés, consultez les sites discover.monsanto.com et monsanto.com. Suivez nos activités sur Twitter® à l’adresse twitter.com/MonsantoCo sur le blog de l’entreprise, Beyond the Rows® à l’adresse monsantoblog.com ou abonnez-vous au flux RSS des communiqués de presse.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives
Certaines déclarations contenues dans ce communiqué peuvent constituer des déclarations prospectives. Les résultats effectifs peuvent être sensiblement différents de ceux projetés ou prévus dans ces déclarations prospectives. Les facteurs susceptibles de différer sensiblement des résultats réels sont les suivants : le risque que les actionnaires de la société Monsanto (« Monsanto ») n’approuvent pas la transaction ; les incertitudes quant au calendrier de la transaction ; la possibilité que les parties ne puissent pas du tout, ou pas dans les délais impartis, utiliser les effets de synergie et les gains d’efficience attendus avec la fusion ou intégrer avec succès les activités de Monsanto à celles de Bayer Aktiengesellschaft (« Bayer ») ; la possibilité qu’une telle intégration soit plus difficile, plus longue ou plus coûteuse que prévu ; la possibilité que les bénéfices après l’opération soient inférieurs aux prévisions ; la possibilité que les coûts d’exploitation, la perte des clients et l’interruption des activités (y compris, sans limitation, les risques que les difficultés à fidéliser les employés, les clients ou les fournisseurs) soient, après l’opération, supérieures aux prévisions , la capacité à retenir certains employés essentiels chez Monsanto ; les risques liés au détournement de l’attention de la direction des  affaires courantes en raison de la transaction ; la non-exécution des conditions liées à l’exécution de la transaction, ou la non-obtention des autorisations réglementaires requises pour l’opération selon les termes prévus ou le calendrier prévu ; la capacité des parties à répondre aux attentes concernant le calendrier, l’exécution, la comptabilité et le régime fiscal de la fusion ; l’impact de l’endettement encouru par Bayer en rapport avec la transaction et l’impact potentiel sur l’évaluation de l’endettement de Bayer ; les effets liés au regroupement des entreprises Bayer et Monsanto, y compris la future situation financière de la société née de la fusion, les résultats opérationnels, la stratégie et les projets ; les autres facteurs détaillés dans le rapport annuel de Monsanto sur le formulaire 10-K déposé auprès de la Commission boursière aux États-Unis (« SEC ») pour l’exercice clos au 31 août 2015 et les autres declarations de Monsanto à la SEC, disponibles sur le site Internet http://www.sec.gov et sur le site Internet de Monsanto à l’adresse www.monsanto.com ; et les autres facteurs évoqués dans les rapports publics de Bayer disponibles sur le site Internet de Bayer à l’adresse www.bayer.com. Bayer et Monsanto déclinent toute responsabilité quant à la mise à jour des informations contenues dans ce communiqué, sauf lorsque la loi l’exige. Le lecteur ne doit pas accorder une confiance excessive à ces déclarations prospectives, lesquelles ne sont pertinentes qu’à la date de leur publication.

Informations complémentaires
Ce communiqué concerne l’opération de fusion proposée, impliquant Monsanto et Bayer. Dans le cadre de la fusion envisagée, Monsanto et Bayer ont l’intention de déposer les documents correspondants auprès de la SEC, y compris la circulaire de procuration de Monsanto sur le bordereau 14A (la « circulaire de procuration »). Ce communiqué ne constitue ni une offre d’achat, ni une sollicitation d’une offre pour la vente de valeurs, ni une sollicitation d’un vote ou d’une autorisation et ne remplace pas la circulaire de procuration ni tout autre document que Monsanto peut déposer auprès de la SEC ou envoyer à ses actionnaires dans le cadre de l’opération envisagée. LES ACTIONNAIRES DE MONSANTO SONT INSTAMMENT INVITÉS À LIRE TOUS LES DOCUMENTS DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA SEC, Y COMPRIS LA  IRCULAIRE DE PROCURATION, LORSQU’ILS SERONT DISPONIBLES. EN EFFET, CES DOCUMENTS CONTIENDRONT DES INFORMATIONS IMPORTANTES SUR L’OPÉRATION ENVISAGÉE. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs pourront obtenir gratuitement les documents (lorsqu’ils seront disponibles) auprès de la SEC via son site Internet,
http://www.sec.gov et sur le site Internet de Monsanto, www.monsanto.com, et les actionnaires de Monsanto recevront en temps voulu des informations sur la manière d’obtenir gratuitement des documents relatifs à la transaction auprès de Monsanto. De plus, les documents (lorsqu’ils seront disponibles) peuvent être obtenus gratuitement en envoyant une demande à l’adresse Corporate Secretary, Monsanto Company, 800 North Lindbergh Boulevard, St. Louis, Missouri 63167, ou en téléphonant au (314) 694-8148.

Participants à la sollicitation
Monsanto, Bayer et leurs administrateurs et dirigeants respectifs sont présumés participer à la sollicitation de procurations des détenteurs d’actions ordinaires de Monsanto afférente à l’opération envisagée. Les informations concernant les administrateurs et dirigeants de Monsanto sont disponibles dans la circulaire de sollicitation des procurations pour l’assemblée générale des actionnaires 2016 de Monsanto, déposée auprès de la SEC le 10 décembre 2015, et dans le rapport annuel de Monsanto (formulaire 10-K) de l’exercice clos le 31 août 2015, déposé auprès de la SEC le 29 octobre 2015. D’autres informations afférentes aux personnes participant à la sollicitation des procurations et une description de leurs intérêts directs et indirects, par des titres de participation ou différemment, seront disponibles dans la circulaire de sollicitation des procurations et autres documents pertinents à déposer auprès de la SEC en rapport avec la transaction proposée lorsqu’ils seront disponibles.